Mais que serait une plage sans parasol ?

Il est l’emblème des vacances au bord de l’eau. À quelques jours de l’été austral, on vous la joue sur un air de congés payés, ou “de monsieur Hulot au bord de l’eau”. Car c’est bien lui le parasol, outil indispensable du vacancier, réunionnais ou touriste, pour signifier à tous que “Là est ma place sur cette plage” dont on vous parlera. On l’aura finement remarqué, la plupart du temps, il n’y a qu’un parasol par famille, souvent nombreuse. Il est donc permis de se demander “qui jouira de cette pénombre toute relative” ? Et bien la plupart du temps, personne si ce n’est la glacière ! Alors nous avons cherché ailleurs les raisons de cette désaffection ...

Préserver les espèces végétales des Mascareignes

Garant du patrimoine végétal de la Réunion et plus largement des îles qui composent l’archipel des Mascareignes, le conservatoire botanique national de Mascarin est un jardin extraordinaire. Regroupées sur une poignée d’hectares, on y trouve quatre mille espèces végétales qui poussent à La Réunion, dont une collection de plantes succulentes et de palmiers sur fond de ciel bleu et d’océan. C’est d’ailleurs la mission première du conservatoire, préserver et multiplier les espèces rares ou en voie de disparition. L’autre mission consiste à sensibiliser le public à la protection de la nature fragile dont nous sommes les hôtes ...

De Guérande à Saint-Leu

Vestige d'un passé dans lequel l'île Bourbon devait subvenir à ses besoins en sel, la saline de Saint-Leu, située à la Pointe au sel en direction du sud au bord de la route nationale, a été remise en service en novembre 1996 après une intéruption de près de trente ans.

Pour remettre en état ce vestige "du temps lontan ", Ti Jean, qui a travaillé presque toute sa vie sur la saline, a donné de précieuses indications pour remettre en l'état les bassins construits en pierres en basalte taillé à la main ...

Les chaînes se sont brisées un 20 décembre

Le 20 décembre est une date aussi importante à la Réunion que le 14 juillet en France. C'est le jour de la commémoration de l'abolition de l'esclavage en 1848. Le jour de la Liberté pour soixante mille hommes, femmes ou enfants. Comme le 14 juillet, le 20 décembre est un jour férié. Toutes les communes de l'île, chaque quartier, les Réunionnais entendent fêter dignement l'événement.

A  Saint-Paul, les habitants ont mis en scène le débarquement d'un lot d'esclaves. Une manière de ne pas oublier les racines de la plupart des familles réunionnaises. Une manière aussi d'exorciser un passé douloureux que la petite société de l'île  ...

Fet coco

Chaque année au début de l'été austral, le quartier de la Grande-Fontaine à Saint-Paul fête le coco. Une manière de remettre à sa juste place un arbre qui a longtemps permis de fabriquer de nombreux ustensiles de la vie courante, et de se nourir.

Les habitants du quartier présentent leurs réalisations, paniers tressés avec les feuilles des palmes, lampes très déco grâce aux nervures des branches, sculptures dans le tronc ou autres saladiers et couverts. Les palmes tressées servent encore à contruire des cloisons pour s'abriter du vent et des regards. On l'aura compris : dans le coco, tout est bon ...

C'est aujourd'hui qu'on tue le cochon

La mise à mort du cochon est une occasion pour maintenir des liens étroits avec la famille et les amis. Une occasion de cultiver l’entraide et la générosité qui ont été le ciment des habitants de l’île durant les décennies passées. Car on élève encore le cochon dans de nombreuses familles réunionnaises par tradition.

Les enfants d’Antananarivo

Leur univers, c’est la rue. Les enfants de Tananarive n’ont d’autres horizons que les trottoirs et les caniveaux. Leurs parents ? Nul ne sait s’ils en ont. D’ailleurs personne ne s’en soucie. Les enfants des rues de la capitale malgache vivent au jour le jour. La mendicité, ils l’apprennent dès leur naissance sur le dos de leur mère. Celle-ci est un jour venue de loin pour fuir un quotidien miséreux et trouver dans la capitale une situation misérable.

referencement

images de la reunion et